Image Alt
Notre Histoire

ESTEMAX : QUI SOMMES-NOUS

NOTRE HISTOIRE

ESTEMAX :
QUI SOMMES-NOUS ?

Vous aimez les aventures familiales sur plusieurs générations ? Découvrez l’histoire d’Estemax, l’histoire d’Armand, Jean-Marie et Pierre-Marie Vinter : notre histoire.

Tout commence en 1938. Armand achète le Moulin d’Elzing, un moulin à grains datant d’avant 1500 situé à Kédange-sur-Canner. Sa dernière fonction ? Produire de la poudre d’aluminium à partir de moteurs d’avions, destinée ensuite à la composition de peintures industrielles. Armand transforme ensuite le moulin et en fait une scierie fonctionnant grâce à la roue du moulin.

Un an plus tard, en 1939, il est mobilisé pour la guerre puis est fait prisonnier. À sa libération, il relance la scierie, agrandit les bâtiments, ajoute une scie circulaire, remplace la force hydraulique par la force électrique.

En 1957, Armand installe des équipements toujours à la pointe de la technologie comme le premier portique Keienburg vendu en France et développe un négoce de matériaux (charpentes, parquets, moulures, etc.).

Il est rejoint en 1968 par son fils Jean-Marie qui revient de son service militaire après l’obtention de son BTS en industrie du bois. Comme le père, le fils a également à cœur de développer et de moderniser la scierie dont la plus grosse part de la production est dédiée à l’exportation.

l'évolution

UN PREMIER
CHANGEMENT DE CAP

En 1989, le marché devient difficile. Les clients désertent, les banques n’accordent plus leur confiance au secteur du bois. La scierie de Kédange-sur-Canner, comme beaucoup d’autres scieries, ferme ses portes. Le moulin est délaissé.

 

Jean-Marie décide alors de vendre tout le matériel et de prendre un nouveau départ. Il ouvre un bureau d’import-export au Luxembourg, se rend au Canada à plusieurs reprises afin de trouver des produits à importer en Europe. Ce seront des meubles de jardin en cèdre blanc, du contreplaqué, mais aussi des panneaux de béton cintrable tout droit sortis de l’usine Bombardier.

 

En 1999, le fils de Jean-Marie, Pierre-Marie qui travaille à Lyon, fait part à son père de son désir de ressusciter le moulin à l’abandon depuis 10 ans. Avec les encouragements de son père, Pierre-Marie crée Estimat : entreposage et stockage industriel de matériel. Il rénove les locaux avec les moyens du bord, s’équipe d’appareils de soudure. L’année suivante, Pierre-Marie demande à son père de le rejoindre. Ce dernier accepte et met un terme à son activité luxembourgeoise. Ensemble, ils continuent à donner une deuxième jeunesse au moulin.

Un équipement qui apporte

UN NOUVEAU
SOUFFLE

En 2002, parallèlement à l’activité de stockage, père et fils se lancent dans les dalles de parking engazonnées sur 20 000 m². L’espace ne manquant pas, ils ajoutent une activité de sous-traitance de culture de gazon dans les dalles pour laquelle ils ont besoin d’un tracteur-épandeur. Mais Jean-Marie et Pierre-Marie ont une solution plus originale. Lors de son dernier séjour au Québec, Jean-Marie a en effet découvert le quad Traxter 500 de chez Bombardier. Ce produit étant révolutionnaire et intéressant à plus d’un titre, les deux hommes prennent contact avec Everest, importateur Bombardier implanté à Grenoble, car aucun concessionnaire n’existe en Lorraine. C’est ainsi qu’ils achètent leur premier Bombardier.
Séduits par la qualité et la résistance du quad, Estimat sollicite Everest afin d’ouvrir une concession Can Am France en Lorraine.
La vente de quad se développe et pour partager leur passion avec le plus grand nombre, la famille Vinter crée en 2004 Canner-Évasion. Ils organisent des randonnées régionales en quad sur des Bombardier 400. L’activité cesse en 2006, mais la vente de quad à Kédange se poursuit.
En 2008, la marque demande à Estimat d’investir dans un magasin plus moderne. Estimat pose ses valises à Thionville, où la visibilité est meilleure. Le magasin tourne à plein régime, d’autant que Can Am dévoile dans le même temps ses premiers véhicules à 3 roues, les Spyders.

RETOUR AUX
SOURCES

Fort de son succès, Estimat s’implante dans un autre département et inaugure en 2011 une concession à Gondreville, près de Nancy en Meurthe-et-Moselle. Du côté de Thionville, la place commence à manquer. Pierre-Marie décide de quitter les lieux en 2014 et de retourner au moulin d’Elzing. Ce dernier reprend du service et accueille cette fois la concession de Kédange-sur-Canner. C’est l’occasion également de proposer quelque chose de nouveau aux clients : une piste d’apprentissage. La scierie est réhabilitée, le magasin est refait à neuf et accueille de nouveaux ateliers à la pointe de la technologie.

Au fil des ans, Pierre-Marie investit toujours plus dans la société afin d’avoir systématiquement une nouvelle vision du produit. En 2019, la décision est prise d’agrandir le magasin de Nancy. Ça tombe bien, le bâtiment en face de la concession est à vendre. Estimat investit les lieux et ce sont 1 000 m² qui sont consacrés à l’univers Can Am.
En 2020, Estimat modernise son nom, devient Estemax et continue d’écrire son histoire.

Suivez-nous

#ESTEMAX

facebook
instagram
facebook
instagram

ESTEMAX

Votre concession ESTEMAX vous propose des véhicules neufs et d’occasions à KEDANGE-SUR-CANNER et GONDREVILLE.

INFORMATIONS

Du mardi au vendredi de 9h à midi et de 13h30 à 18h30 ainsi que le samedi de 9h à midi et de 13h30 à 17h30 SAV : sav@estemax.fr

Gondreville

RN4 – Route de Nancy Gondreville 54840 03 83 62 92 20 info54@estemax.fr

Kedange-Sur-Canner

15 rue des Moulins 57920 Kédange-sur-Canner 03 82 83 00 83 info57@estemax.fr